Seine-Saint-Denis Acueil Seine-et-Marne Val-de-Marne

ATSS : votons pour être connus et reconnus !

Administratifs, techniciens, santé, sociaux : de qui et de quoi parle-t-on ? Avec le Sgen, vous avez toute votre place dans le système éducatif !

Conditions de travail. L’impression générale est à la dégradation. Pourquoi ?

Tout d’abord, les relations sont de plus en plus complexes entre tous. En effet, dans un monde de plus en plus tourné vers l’immédiateté et la performance, l’impatience et l’exigence font dorénavant loi dans les rapports quotidiens avec les usagers. Cela déteint sur ceux que nous entretenons avec nos collègues, ce qui génère des tensions inutiles au sein des équipes des établissements scolaires et des services administratifs.

Dans le climat social difficile et délétère qui règne dans notre pays, cela a favorisé l’émergence des risques psycho-sociaux. Le Sgen-CFDT se bat à tous les échelons du système pour leur reconnaissance. Dans un premier temps, c’est reconnaître une souffrance au travail, la formaliser, la verbaliser pour pouvoir la soigner, la réduire, bref atténuer ses conséquences et en identifier les causes. Mais celles-ci sont très difficiles à combattre car leurs origines ne sont pas qu’interne à l’École, loin de là. Elles sont avant tout sociétales et l’École, creuset de la Nation, est le réceptacle naturel des maux de notre société.

Autre élément : la diversification et l’évolution de nos missions qui ne correspondent plus à celles définies lors de la création des différents corps. Cela s’est déjà traduit par la disparition de la catégorie D, intégrée dans la catégorie C il y a plus de dix ans. Aujourd’hui, l’existence d’une catégorie C et d’une catégorie B ont-elles un sens ? Non, leur fusion est un objectif à atteindre. Cependant, une seule mandature n’y suffira pas, surtout dans le contexte actuel de déficit des finances publiques. Mais négocions déjà un échelonnement en deux grades du corps des adjoints dans l’ensemble des filières. Par exemple, supprimons la première et la seconde classe et intégrons-les dans les deux grades supérieurs. Il faut raisonner en étape et non en Big Bang, telle est la vision et le choix du Sgen-CFDT car nous sommes réalistes.

Autre explication de cette dégradation : le manque de formation professionnelle obligatoire et efficace. Il est nécessaire en effet que les agents s’adaptent au mieux à la transformation inéluctable de leurs missions. Les outils et les réglementations changent. Ne plus avoir le sentiment de subir ces évolutions et de devoir improviser en permanence serait un facteur de reconquête de la confiance en ses compétences, de remotivation et de stabilité.

Et nos collègues non titulaires ? Dans nos métiers, sans vous, point de salut !
Nous réclamons, au minimum, des contrats de 12 mois pour des affectations sur des postes vacants et des conditions d’accès à des CDI plus favorables. Ces dernières années, nous avons soutenu le recrutement sans concours qui a permis la titularisation de nombre de nos collègues, administratifs notamment. La titularisation pour tous est une jolie antienne mais ne nous leurrons pas, il y aura toujours des agents non titulaires pour assurer des missions très spécifiques ou pour suppléer tel ou tel agent absent ou pour apporter une aide ponctuelle.


Et les salaires ?
Le Sgen-CFDT demande la revalorisation immédiate du point d’indice, un régime indemnitaire équitable, basé sur les fonctions et non les performances. Nous demandons dès aujourd’hui qu’aucun agent de l’Etat, titulaire ou contractuel, ne soit classé à un indice de début de carrière inférieur au SMIC. Concernant les Ouvriers professionnels des CROUS nous dénonçons le fait qu’ils aient été laissés en dehors de la négociation !

Qu’avons-nous obtenu ces trois dernières années ? Une mobilité facilitée pour les attachés grâce à la création d’un corps interministériel, une réorganisation du corps des SAENES et un début de rééchelonnement des grilles de rémunération des ADJAENES. Sans être totalement satisfaisantes, ce sont des avancées non négligeables.

 

Alors pourquoi voter Sgen-CFDT ? Nous avons une action raisonnable et raisonnée, fondée sur le dialogue. Nous soutenons un projet pour l’ensemble du système éducatif, commun à tous, dans lequel chacun a son rôle et sa place. Au sein d’un syndicat général et non corporatiste, les agents des filières ATSS bénéficient du poids et du soutien de la représentation enseignante pour leur défense. Nous travaillons ensemble pour la réussite de tous.
Nous combattons le corporatisme sclérosant et stérile, nuisible aux yeux de nos concitoyens. Le Sgen-CFDT est là pour faire tomber les barrières, pour avancer ensemble dans le dialogue, l’action et la confiance.

 Vincent Albaud

ImprimerE-mail

Actualités des ITRF

Le Sgen-CFDT Créteil compte de nombreux adhérents ITRF. Tu trouveras prochainement sur cette page toutes les actualités concernant les ITRF dans l'académie. 

En attendant tu peux nous contacter : 

- par téléphone au 01 43 99 58 39

- par mail à l'adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tu peux aussi suivre les actualités nationales sur les pages dédiées du site du Sgen-CFDT.

ImprimerE-mail