Seine-Saint-Denis Acueil Seine-et-Marne Val-de-Marne

  • Stagiaires, l'essentiel à savoir

    Statut, avancement, carrière, indemnités : le b-a ba du stagiaire est à lire ici sur la nouvelle version de notre site Sgen +.

    Retrouvez toutes les infos sur l'entrée dans le métier ici.

     

  • Des questions sur votre carrière ? Essayez le nouveau Sgen +

    Sgen + a fait peau neuve cet été. Au programme toujours plus d'informations sur toutes les questions que vous vous posez sur votre carrière. Essayez, c'est ici
  • Affectation des TZR

    La phase d'ajustement pour l'affectation des TZR s'est déroulée du 11 au 13 juillet. Les affectations se poursuivent cependant tout au long de l'été.Pensez à consulter votre adresse mail professionnelle et iprof.

    Pour toute question écrivez-nous à l'adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Retrouvez les infos sur le mouvement intra-académique ici.

  •     Nouveaux programmes

    Un arrêté publié au J.O. du 24 novembre publie les nouveaux programmes des cycles 2, 3 et 4. Le texte n'est pas annexé mais vous pouvez retrouver les programmes officiels ici: cycle 2, cycle 3 et cycle 4.





  • Toutes les newsletters: cliquer ici

    Vous pouvez vous y abonner, vous la recevrez alors tous les 15 jours par courrier électronique. 
    Pour cela, descendez en bas de la newsletter,
    entrez votre adresse électronique,  cliquez sur  et c'est dans la poche

Passages de 2de en 1e : réglementer, appliquer mais sans anticiper ni modéliser. Un changement s'impose !

De nouveaux décrets sont parus transformant radicalement les passages de seconde en première. Voici longtemps qu'on savait que les redoublements ne servent que très peu la cause qu'ils sont censés défendre : une amélioration des résultats des élèves dans un parcours scolaire qui en aurait été rendu plus aisé. Il était temps que cette procédure, bien ancrée chez nous, ne puisse plus faire office de solution universelle et que le parcours scolaire de l'élève soit pensé autrement.

Pour autant, ces nouveaux décrets, d'application immédiate ont évidemment des effets sur les inscriptions en première. Un flot d'élèves, qui jusque là, auraient redoublé passe en première. Mais, dans beaucoup de lycées, ce qu'ils ont obtenu c'est une première technologique sans qu'on se soit préoccupé de savoir si les établissements auraient des places à leur offrir.

Dans tous les cas, cette nouvelle procédure impose effectivement un travail interne sur l'orientation des élèves et un dialogue d'établissement à établissement dans les districts d'une académie. A cette date, ce sont donc des centaines d'élèves qui sont sans affectation ... Nul doute que les équipes de direction, qui ont largement de quoi s'occuper dans la période, et qui avaient très largement alerté les autorités de tutelle, sauront trouver des équilibres dans leurs établissements en travaillant comme elles le peuvent avec les équipes enseignantes elles-mêmes actuellement réquisitionnées par les examens.

A cela plusieurs raisons : les établissements n'ont pas toujours prévu à l'interne de répartir entre les différentes filières les élèves en situation de difficulté, ils se retrouvent donc à gérer les conséquences de leurs propres choix ; d'autres établissements ont décidé de se séparer des élèves qui leur posaient problème ; d’autres enfin ne peuvent pas accueillir tout le monde par manque de place.

Bien entendu, de leur côté,  les rectorats vont injecter des moyens. Mais comment faire face maintenant aux problèmes de locaux ?  Comment prendre en charge pédagogiquement toute cette difficulté scolaire quand les établissements viennent tout juste de comprendre ce que ces changements entraînent dans leur fonctionnement ? Et surtout qu'elle assurance avons-nous que les rectorats   auront la ressource disponible en professeurs pour assurer la totalité des enseignements dont la nouvelle donne exige la mise en place ?

Si ces nouveaux décrets ont la bonne idée d'en finir avec la pratique systématique du redoublement comme seul remède supposé à la difficulté scolaire, rien, malheureusement, n'a été prévu pour accompagner le passage en cycle terminal d'élèves qui présentent d'importantes difficultés. Ainsi une fois de plus l'Education nationale se prive de penser la question pourtant essentielle et primordiale de la difficulté scolaire.

Notre ministère réglemente et  nos rectorats appliquent : mais sans la moindre anticipation et les plus fragiles de nos élèves ne sont, au final, attendus nulle part ...
Serait-ce la découverte de cette fin d'année scolaire dans les lycées ?

ImprimerE-mail

Je suis au Sgen et je m'y sens bien

pourquoi choisir le Sgen-CFDT Article mis à jour le 9 juillet (la vidéo en fin d'article a changé)

Le Sgen-CFDT, un syndicat unique en son genre :

    ● efficace en privilégiant le dialogue, la négociation pour obtenir des résultats concrets.
    ● dynamique où l’on peut échanger, participer et agir collectivement.
    ● novateur qui soutient les initiatives allant dans le sens d’une évolution des pratiques (travail en équipe, interdisciplinarité, utilisation des ressources numériques…).
    ● non corporatiste : Administratifs, CPE, COP, enseignants… dans les écoles, les établissements, les services... Le Sgen-CFDT regroupe toutes les catégories, tout en assurant la prise en charge de chacune d’elles.
    ● Avec tous les syndicats CFDT des autres secteurs d'activité, le Sgen débat, confronte, enrichit ses propositions et agit avec tous les salariés.


adhérer au Sgen-CFDT, syndicat novateur, réformiste

Adhérer au Sgen-CFDT, c’est avoir :

    ● une écoute, des réponses et des conseils sur le plan professionnel et juridique.
    ● un accompagnement individualisé par un élu en cas de difficulté.
    ● un accès gratuit au service juridique de la CFDT
    ● des formations syndicales.
    ● les journaux du Sgen-CFDT et de la CFDT
    ● une assurance professionnelle…
    ● une indemnité en cas de grève.

Sauter sur l'occasion

Sachant que 66 % du montant de la cotisation te seront reversés sous forme de crédit d’impôt, ça ne te reviendra vraiment pas cher !!! Alors, pourquoi attendre?



j'adhère



A l'écoute de ceux qui ont choisi le Sgen-CFDT

Ci-contre, le témoignage de Sabrina et Fiona :elles nous expliquent ce qui les a amenées à rejoindre le Sgen-CFDT et pourquoi elles s'y sentent bien !

Retrouvez d'autres témoignages de ce type en cliquant ici



ImprimerE-mail

A la une

Août 2016
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31